Vivre le moment présent

tumblr_nto9j5ZKi01qg132eo1_540Ce choix de sujet vous étonnera peut-être. En effet, il pourrait vous paraître peu en lien avec mon travail en soins énergétiques. Bien que… vous constaterez en lisant cet article qu’un équilibre énergétique dépend aussi d’un mental sain.

Je constate d’ailleurs régulièrement que, malgré tout un travail de libération émotionnelle et/ou énergétique, certaines personnes continuent à nourrir très activement leur mental et cela freine, voire bloque, les effets du travail qu’elles font. D’où cet article qui est, selon moi, totalement complémentaire à mon travail et il me tenait à cœur de vous l’écrire.


 

Le présent est la seule réalité manifeste. Vivre dans le présent signifie être en contact avec ce qui se passe à cet instant précis sans se préoccuper du futur, ni ressasser le passé. Le passé n’existe plus et le futur n’est pas. Or, nous passons la plus grande partie de notre temps à vivre dans un tumulte de pensées tournées vers le regret de l’un et à l’appréhension de l’autre.

 « Le présent est indéfini, le futur n’a de réalité qu’en tant qu’espoir présent et le passé n’a de réalité qu’en tant que souvenir présent », Jorge Luis Borges, écrivain argentin.

Nous passons notre temps à alimenter notre mental par des pensées inutiles et souvent destructrices qui nous empêchent de ressentir l’état de calme intérieur indispensable à ce retour vers nous-mêmes.

Ces pensées ne sont que la manifestation de notre ego qui a un besoin constant de prouver qu’il existe. Et oui ! Notre ego aime tellement attirer l’attention, comparer, critiquer, juger, condamner, se faire remarquer pour combler des manques, justifier des souffrances, se défendre contre l’injustice subie, bref pour se donner de l’importance. Un véritable brouhaha mental qui nous éloigne de l’ici et maintenant, qui nous éloigne de notre Etre.

« L’identification au mental crée chez vous un écran opaque de concepts, d’étiquettes, d’images, de mots, de jugements et de définitions qui empêchent toute vraie relation. Cet écran s’interpose entre vous et vous-même, entre vous et votre prochain, entre vous et la nature, entre vous et le divin. C’est cet écran de pensées qui amène cette illusion de division, l’illusion qu’il y a vous et un « autre », totalement séparé de vous. Vous oubliez un fait essentiel : derrière le plan des apparences physiques et de la diversité des formes, vous ne faites qu’un avec tout ce qui est », Eckhart Tolle.

D’un point de vue énergétique, ce tapage mental perturbe nos corps subtils et nos chakras. Il nous alourdit et peut causer, avec le temps, de réels déséquilibres physiques. Il contribue donc à notre mal-être dont les causes sont pourtant déjà multiples. Or, dans cette situation, nous avons très clairement les cartes en mains pour nous libérer de ce carrousel mental. Et cela commence à la fraction de seconde même où nous prenons conscience de nos pensées entachées par notre ego. Cette fraction de seconde est décisive ; elle se situe donc exactement au moment précis où nous nous observons en train de penser et c’est grâce à cet instant de lucidité que nous avons la capacité de quitter notre mental (et donc de notre ego) pour revenir au présent.

Pour être dans le présent, le moyen le plus efficace est de prendre conscience de ce qui est, c’est-à-dire d’ouvrir nos 5 sens à ce qui se passe en nous et autour de nous dans l’instant. Il s’agit donc d’une observation attentive de nos sensations (visuelles, auditives, olfactives, gustatives et kinesthésiques), de nos émotions (peur, colère, tristesse, jalousie, terreur…), de tout ce qui se passe dans notre tête et dans notre corps (également par exemple les mouvements de notre respiration). Juste observer et accueillir ce qui est, sans jugement, sans culpabilité, mais véritablement avec beaucoup d’amour et de bienveillance pour nous-mêmes. C’est ce qu’enseigne la méditation.

Oui, seule compte la vérité du moment et la porte de l’éveil se trouve à cet endroit précis. Car notre Essence s’incarne dans l’instant. Et même si notre ego aime laisser croire que l’éveil est une notion quelque peu extraordinaire, voire surhumaine, il n’est pourtant que notre état naturel de présence à l’Etre.

Etre dans le présent dissipe donc notre ego, nous permet ce retour à l’Etre et déclenche en nous, par conséquence, une succession d’émotions positives, favorise un retournement vers l’extérieur, une ouverture vers l’autre et vers le monde qui ne sera plus une éventuelle fuite de nous-mêmes mais une réelle attitude d’amour. C’est là que réside la véritable relation à l’autre et au monde, dans ce qu’elle a de plus pur et de plus noble.

 

En relation avec cet article, vous trouverez ci-dessous quelques très belles vidéos, puis également quelques livres que je vous conseille vivement.

Capture d_écran (3)
Pour regarder la vidéo, cliquez sur le lien suivant: Le pouvoir du moment présent, d’Eckhart Tolle
Capture d_écran (4)
Pour regarder la vidéo, cliquez sur le lien suivant: Mettre en pratique le pouvoir du moment présent, d’Eckhart Tolle

 

Capture d_écran (2)
Pour regarder la vidéo, cliquez sur le lien suivant: La mémoire du Coeur

 

Et voici les livres que je vous recommande:

  • « Le pouvoir du moment présent » et « Mettre en pratique le pouvoir du moment présent », d’Eckhart Tolle (éd. Ariane).

Eckhart Tolle est le maître en la matière et je vous encourage à lire ses livres ou à écouter son enseignement (cfr vidéos ci-dessus).

  • « On est foutu, on pense trop! », du Dr Serge Marquis (éd. de la Martinière).

Livre très agréable et facile à lire. Pour vous donner une idée du livre, je vous retranscris un extrait de ce qui est écrit au dos de la couverture: « Derrière le tapage incessant de Pensouillard le hamster se cache notre ego. Face aux petits bobos et aux gros tracas de la vie, cet agité du bocal nous fait souffrir, nous leurre, nous empêche d’être libres. Comment le remettre à sa place? Dans un style vivant et plein d’esprit, le Dr Serge Marquis nous invite à observer les mouvements de notre ego.  A nous amuser de ses pitreries. Puis, à ralentir pour trouver la paix.  Etape par étape, l’auteur nous guide dans une aventure inattendue, celle de la… décroissance personnelle, pour ne plus subir la dictature de l’ego (…) ».

  • « 3 kifs par jour », de Florence Servan-Schreiber (éd. Marabout).

Et voici également le résumé du livre écrit au dos de la couverture: « Un kif, c’est un événement, une rencontre, une sensation ou une image qui nous fait du bien et qui nous permet de cerner ce qui nous rend heureux. Florence Servan-Schreiber propose dans cet ouvrage des idées, des conseils et des exercices qui permettent de voir les choses avec optimisme, de développer ses qualités plutôt que de corriger ses défauts, de se rapprocher des autres et, surtout, de savourer la vie ».

 "There is no present, no 'now',
for the human lives either in the past
or in the future.
Past - present - future.
All three are but one stream:
one single, indivisible stream,
the movement of subtle matter.
To view the stream 
and to be in it
are not the same!",

tiré du livre en anglais "Dialogues avec l'ange" (dialogue 38 avec Gitta)